Le pardon

RESTUDO

La chapelle de Restudo, jadis "Roscudo", est placée sous le vocable de Notre-Dame. Moins richement décorée que sa voisine d'Avaugour, la chapelle se dresse au-dessus d'une fontaine dont les vertus, dit-on, guérissaient des maux de ventre.

Ce bel édifice date du 14ème et 15ème siècle. Au chevet de la chapelle se remarque un très beau fenestrage du 14ème.

En 1954, lors de sa restauration, des fresques représentant la cène et le couronnement de la vierge ont été mises à jour. Placé sous le patronyme de Saint- Eloi, le pardon attirait jadis les 

grands chevaux enrubannés, aux queues tressées, aux crinières fleuries que les paysans de la contrée venaient fièrement conduire au pardon.

   

UN PARDON DANS LA TRADITION
La baignade des chevaux (1991)

De nos jours, le pardon, au mois de juin attire toujours la foule et les chevaux sont nombreux à se baigner dans la fontaine.

Fresques murales (XIV-XVèmesiècle)

Ces fresques ocres et brunes, restaurées une première fois au XIVème siècle, sont recourvertes par la suite d'un épais badigeon, et enfin redécouvertes et restaurées en1954. Au delà de leur fonction ornementale, ces fresques remplissent, à l'origine, un rôle de formation religieuse pour les paysans, alors illettrés. Sur la face ici visible, on reconnaît le couronnement de la Vierge, la Cène, le Christ à Gethsémani. Sur l'autre face de l'arc diaphragme sont peintes de nombreuses personalités du XIVème siècle.


Saint-Eutrope
Bois polychrome

Ex-Voto

Le culte de Saint-Eloi, patron des forgerons et protecteur des chevaux, est très développé dans la région. Ces fers à cheval, suspendus en ex-voto sur l'un des murs du transept sud, rappellent cette dévotion. On invoquait également Saint-Eloi le jour de la Saint-Jean, pour obtenir la guérison des chevaux.

Saint-Eutrope est invoqué pour guérir les enfants de la colique. Cette statue représente le saint tenant dans ses mains ses propres intestins, afin de les guérir. D'autres statues ornent la chapelle, comme celle de Saint-Etienne, en diacre, tenant dans sa main gauche les pierres de la lapidation, celle de Saint-Nicodème et celle de saint-Jean, à qui les fidèles offraient en présent des cadeaux.
        

  

La chapelle de Restudo