Polémique autour de la chasse à courre
Autres articles parus dans la presse

Ouest-France du 06 février 2021

Après un début de mandat perturbé par la crise sanitaire, la nouvelle équipe municipale a rédigé une feuille de route afin de permettre à ses membres de s’investir pleinement dans leur mission au service de la commune et de ses habitants. « Cette feuille de route s’inscrit dans la continuité des mandatures précédentes et sera, si besoin, actualisée en cours de mandat. Après une analyse du contexte, des points forts et des points faibles de la commune, elle fixe un but et un plan d’action pour la mandature. Le but est de favoriser une augmentation maîtrisée de la population, tout en préservant le caractère rural, harmonieux, dynamique et solidaire de la commune. ».

Centre-bourg, logements, emploi et citoyenneté : Le premier axe est celui de la sécurisation et de l’embellissement du centre-bourg. «Nous souhaitons réaliser des aménagements pour ralentir les véhicules aux entrées du bourg et pour sécuriser le carrefour central. Ces aménagements seront compatibles avec la circulation des poids lourds et des engins liés à l’activité agricole. Nous souhaitons créer des passages et cheminements piétons sécurisés, notamment aux abords de l’école. La place pourrait être aménagée pour un usage combiné de parking, d’arrêt de car, d’aire de convivialité et de jeux. Enfin, des aménagements paysagers seraient réalisés aux entrées du bourg et sur la place ». Le deuxième est celui du logement. Avec un projet de création d’un lotissement d’une dizaine de lots sur le terrain situé entre le chemin de l’avenir et la route du calvaire. Le troisième axe est celui de l’emploi de proximité. Les élus souhaitent mettre en valeur les entreprises locales et contribuer au développement des circuits courts et du tourisme vert. Enfin, dernier axe, celui de la citoyenneté avec des actions pour lutter contre la précarité, l’isolement, et pour sensibiliser aux problématiques environnementales et mettre en valeur les démarches écoresponsables locales.

Pour cette année, le conseil prévoit l’isolation de la salle socioculturelle, la construction d’un préau et des travaux de peinture à l’école, la réfection de la route de Kergouriou et le revêtement de l’accès à l’église et le lancement des études pour les travaux du centre bourg.

Photo et propos recueillis par Véronique Lucas

Le Télégramme du 02 février 2021

Le maire de Saint-Péver, Jean Jourden, dresse un bilan plutôt positif de l’année écoulée,
« car les objectifs ont pu être menés à bien quand même », mais il déplore l’absence des festivités.

L’équipe municipale, composée de huit nouveaux élus, a rédigé une feuille de route pour la commune. « Elle s’inscrit dans la continuité des mandatures précédentes et sera, si besoin, actualisée en cours de mandat. Le but est de favoriser une augmentation maîtrisée de la population tout en préservant le caractère rural, harmonieux, dynamique et solidaire de la commune. »
Réaménagement du bourg

Le premier grand projet, c’est le lancement des études pour le réaménagement du bourg. Il s’agit de faire ralentir les véhicules aux entrées de bourg et sécuriser le carrefour central, créer des cheminements piétons sécurisés, notamment aux abords de l’école, aménager la place (de façon compatible avec la circulation des grands engins), pour un usage combiné de parking, arrêt de car, aire de convivialité et de jeux, le tout avec un aménagement paysager. Ces travaux, compte tenu des délais habituels (études, demandes de subventions…) devraient commencer dans deux ans.

Création d’un lotissement : Le deuxième projet, c’est la création d’un lotissement, sous réserve de l’approbation du Pluih. Il sera situé entre le chemin de l’Avenir et la route du Calvaire.

Les deux autres grands axes de la feuille de route concernent l’emploi de proximité et développer la citoyenneté (lutter contre la précarité, sensibiliser aux problématiques environnementales, etc.)

Pour 2021, dans le cadre de la préparation du budget, sont prévus les projets suivants : isolation de la salle socioculturelle (plan de relance de la Région), construction d’un préau et travaux de peinture à l’école, réfection de la route de Kergouriou sur 800 m et le revêtement de l’accès à l’église.

« Soyons optimistes pour l’avenir ! », conclut-il.

Photo et propos recueillis par Sandrine Le Moigne

Photo et texte L'echo du 30 janvier 2019 - Soazig Deschatrettes

Voeux : Le Maire espère toujours une fusion avec Lanrodec et Saint-Fiacre

Samedi 12 janvier, une centaine de personnes s'est réunie dans l'espace socioculturel de Saint Péver pour venir assister aux vux de la municipalité. Rodé à l'exercice, Jean Jourden, le maire de la commune, a présenté « au nom de toute l'équipe municipale, (ses) vux les plus sincères de bonne santé et d'épanouissement personnel » tout en remerciant les différents acteurs qui « contribuent au dynamisme de notre commune ». C'est un maire très fier de la démographie de sa commune qui s'est présenté devant ses concitoyens et différentes personnalités « il y a quelques années, j'avais demandé à ce que l'on redresse la barre, avec ses 7 naissances cette année je vois que l'on m'a écouté ! ». Guy Moisan, premier adjoint a ensuite pris la parole pour faire un bilan rapide de 2018 puis a évoqué les différents projets prévus pour 2019 : peinture de la porte de l'église ainsi que de la salle municipale, travaux d'isolation de l'école et achat d'un photocopieur, mise en place du programme concernant la signalétique et le numérotage des maisons ou l'arrivée de la fibre optique pour une vingtaine de maisons à Avaugour, « tant mieux pour eux mais il reste encore de grandes zones blanches ». « Le gros dossier sera aussi l'élaboration du PLUiH qui définit les zones constructibles des petites communes. Aujourd'hui, à Saint Péver, nous avons plusieurs villages avec beaucoup de dents creuses. Or, plus aucune construction neuve n'est autorisée dans ces villages pour se concentrer uniquement dans le centre-bourg. C'est la mort de nos petites communes ! ». Il a aussi déploré « la mise en sommeil » du projet de commune nouvelle avec Saint Fiacre et Lanrodec et espère toujours une issu favorable à ce mariage. Après l'allocution de Philippe Le Goux, président de LAC, et d'Yves Jean Le Coqu, conseiller départemental, Jean Jourden a profité de la cérémonie pour remettre la médaille d'Honneur Régionale, Départementale et Communale ainsi qu'un diplôme à Danielle Constant pour ses 25 ans de carrière sur la commune. Un vin d'honneur a été offert à l'issu de la cérémonie et près de 90 personnes ont pris part au repas organisé par la suite.

Ouest-France du 25 mars 2017

l'Echo de l'Armor et de l'Argoat du 19/10/2016

Ouest-France du 17 octobre 2016

Georges Mahé, célèbre accordéoniste, a fait danser de nombreuses générations à travers les bals qu'il animait avec son orchestre. Après 68 ans de musique, il s'est éteint la semaine dernière, ses obsèques ont été célébrées le samedi 8 octobre, à Saint-Péver.

Georges était né le 12 décembre 1930, à Saint-Fiacre. Après ses études dans la petite école communale, il s'était marié en 1955, à Plouvara, avec Claire Le Cardinal. Le couple a tenu une exploitation agricole dans le village du Guern. De leur union sont nés deux filles, Nelly, en 1956, et Martine, en 1958. Georges avait également trois petits-enfants et deux arrière-petits-enfants.

La passion qui coulait dans ses veines, c'était l'accordéon qu'il avait commencé à l'âge de 14 ans. Son premier bal, il l'avait animé le 8 mai 1945, pour la Libération. Il avait alors 15 ans. Il a poursuivi son apprentissage de la musique, et animé de nombreux bals dans toute la région. Son talent était connu sur toute la Bretagne. Il animait aussi les bals de mariage, et certains des couples l'ont sollicité, 50 ou 60 ans plus tard, pour venir animer leurs noces d'or ou de diamant. Il était en retraite depuis 1988, à Saint-Péver, dans le bourg. Il était le doyen de la commune. (Ouest-France du 15/10/2016)

Ouest-France du 12 mai 2016

Bande annonce du film "La mort est dans le pré" (cliquer sur l'image)

Interview de l'auteur

De nombreuses photos du site internet de Saint-Péver ont été prises par Monique. Sa collaboration a duré de nombreuses années. Elle a donc sa part dans l'élaboration de ce site. Nous lui rendons hommage en publiant l'article de la Rédaction du Télégramme.

Le Télégramme du 15 février 2016



La Rédaction - Le Télégramme du 15 février 2016

Ouest-France du 16 février 2016


Article l'écho du 3 février 2016
Gaël ARCUSET

Saint-Fiacre
Ouest-France du 02/02/2016

Article et photos Marina Chélin
Le Télegramme Jeudi 1er octobre 2015



Article et photos Marina Chélin
Le Télegramme
Jeudi 1er octobre 2015