Année scolaire 2018-2019

Garderie
7h15 - 7h30 0,30 €
7h30 - 8h30 0,60 € par tranche de 30 mn *
8h30 - 9h00 0,30 € *
16h30 - 17h30  1,35 € - tarif forfaitaire - incluant un goûter.
17h30 - 18h30 0,60 € par tranche de 30 mn *
* Toute demi-heure commencée est due.
Cantine
Le prix d'un repas pour un enfant est de 2,60€
Le prix d'un repas pour un adulte est de 5,00


Décisions du C.M. du 13 juillet 2018 concernant l'école

•  Tarif pour l'animation du mercredi : le Conseil Municipal valide le tarif de 4.40 € la demi-journée (le mercredi matin de 9h à 12h repas de la cantine non-inclus). Ce tarif sera effectif à partir du 3 septembre 2018. Un formulaire d'inscription sera créé. Le Conseil souligne que toute inscription sera un engagement et que si l'enfant est absent à cette animation sans justificatif, la demi-journée sera facturée.

•  Ordinateurs pour l'école: Trois ordinateurs portables seront achetés pour un montant de 1.743,23 euros en remplace-ment des anciens ordinateurs devenus obsolètes.

•  Abattement de la cloison afin d'agrandir les locaux de la garderie : Suite à la suppression d'une classe à l'école de Saint-Adrien, l'école de Saint-Péver s'occupera des CP à partir de la rentrée 2018/2019. L'école doit accueillir dix enfants supplémentaires. L'entreprise Sébastien CLOAREC effectuera les travaux pour un montant de 1.719,48 euros TTC.



Photo Soazig

Classe de maternelle
Saint-Adrien
Classe de CP / CE1
Saint-Péver
Classe de CE2 / CM1 / CM2
Saint-Péver
PS : 6
MS : 12
GS : 4
CP : 6
CE1 : 11
.
CE2 : 10
CM1 : 4
CM2 : 7
22
17
21

Mme Croquet s'en va, suite à la suppression de classe à Saint-Adrien. Mme Nédellec aura en charge la classe maternelle, aidée par Danièle et Claudine, les ATSEM. A St Péver, Mme Landais aura les CP-CE1 et Justine Coquelin, la directrice aura les 21élèves des CE2 CM1 CM2.

Les trois classes vont travailler un thème commun - le Tour du Monde. Ce sera un projet pluridisciplinaire - poésies, chants, littérature, géographie... La chorale aura donc ce thème. Les trois classes participent également au dispositif Ecole et Cinéma. Les élèves iront voir 3 films au cinéma dans l'année. Tous les élèves de Saint-Péver, du CP au CM2, participeront au cycle piscine, sous réserve d'un nombre d'accompagnateurs bénévoles suffisants. Enfin, les CE2, CM1 et CM2 participeront à un cycle voile en fin d'année à Châtelaudren.


Saint-Adrien le 8 novembre 2018 - cliquer sur la photo pour agrandir


Saint-Péver le 8 novembre 2018 - cliquer sur la photo pour agrandir

La grande guerre

" Nous avons travaillé au sein de ma classe sur le thème du "Centenaire de l'Armistice". Nous avons appris le chant "Le Soldat" de Florent Pagny, et les poèmes "Le Dormeur du Val" d'Arthur Raimbaud et "Les Tranchées" de Fabienne Berthomier.

Nous avons donc commencé un travail en histoire sur la Première Guerre Mondiale que nous poursuivrons jusqu'aux vacances de Noël. Pour approfondir ce travail, nous sommes allés à l'exposition "14/18" au Petit Echo de la Mode. Les élèves ont pu questionner les guides sur la vie des poilus pendant la guerre, voir des objets authentiques datant de cette guerre (armes, casques, articles de journaux, affiches...).

En littérature, les élèves de CE2 ont travaillé sur "Le journal intime de Rose" et les CM1/CM2 sur "Lulu et la grande guerre". Ce sont des histoires racontées sous le regard d'enfants. Enfin, en arts visuels, les élèves ont confectionné des bleuets à partir de filtres à café et d'aquarelles ainsi qu'une fresque collective nommée par les élèves Les Enfants de la Paix ".

Justine Coquelin


Rose est une enfant de 9 ans en 1914. Elle habite au nord de la France quand son père est mobilisé. Tout au long de l'album on suit les étapes de la guerre à travers son journal intime. La guerre est donc présentée ici sous le regard d'une enfant. À cause de l'invasion du nord de la France par l'armée allemande, Rose doit traverser le pays avec sa famille et se réfugier dans le Sud-Ouest. Rose reçoit des nouvelles de son père au front mais à travers son journal c'est surtout de sa vie d'écolière dont elle parle, du patriotisme et du courage de sa mère qui soigne les soldats blessés. [...]

Saint-Julien, un village français, le 1er août 1914. Comme tout le monde, la petite Lucienne prépare la fête du village. Mais tout à coup, il règne une atmosphère étrange. Les habitants accourent pour lire les grandes affiches que le garde champêtre est en train de coller sur les murs : mobilisation générale. Charles, le frère de Lucienne, a vingt-deux ans. Il vient de finir ses trois années de service militaire. « Je vais devoir partir, ma Lulu. Je vais aller me battre contre les Allemands », dit-il à sa petite soeur. Et c'est à travers lui, et à travers l'amour qu'elle lui porte, qu'elle aura à affronter, elle aussi, le vrai visage de la guerre.