Une famille de réfugiées Ukrainiennes accueillie dans la commune

On les attendait depuis quelques semaines. Elles sont enfin là - 3 soeurs, une belle soeur et un petite Margarita, âgée de 2 ans et déjà très à l'aise dans son nouvel environnement. Bronia, un petit chien, complète la famille. Elles viennent de la région de Kharkiv, dans l'est de l'Ukraine. La situation étant devenue trop dangereuse, elles ont préféré fuir, comme des milliers d'autres. Après un périple d'une semaine, en train et en bus, le voyage les a menées jusqu'à Saint-Péver. Elles ne parlent ni français, ni anglais. La communication se fait au moyen d'un "traducteur portable" qui a permis les premiers échanges. Elles sont visiblement très heureuses de l'hébergement et de l'accueil qui leur a été réservé. Le premier repas, commandé à la cantine scolaire a été dégusté au bar de la mairie. Pascale Le Yan et Hélène Bahezre suppléent aux premiers besoins, comme les conduire au supermarché pour les courses... Il reste de petits détails à règler - par exemple, mettre une carte sim française dans leur téléphone, pour pouvoir communiquer avec leurs familles restées au pays. Une compatriote habitant Saint-Conan depuis de nombreuses années va être contactée. Un grand pas sera ainsi fait pour la communication. La communication se fait aussi par gestes - leurs pouces levés en entrant dans l'appartement étaient significatifs. Nous leur souhaitons un bon séjour dans la commune.


Photo : Véronique Lucas

Quelques jours auparavant - un étrange balai dans le bourg

Francine et Hervé Le Nay devant "la maison à Azeline"

Francine consulte régulièrement le site internet de la commune. Une famille Ukrainienne va être logée dans un logement appartement à la commune, au dessus de la mairie. La maison à Azeline est vendue. Dès que Francine a eu connaissance de l'appel aux dons lancé pour l'accueil des Ukréniens, les petits enfants d'Azeline - Annick, Martine, et Hervé (sur la photo) - ont décidé de faire don de tout ce qui était nécessaire pour meubler le logement : réfigérateur, machine à laver, lits et literie, tables et chaises, mobilier, matériel de cuisine ... en un mot tout ce dont on avait besoin ! Il suffisait de se servir ! Une aubaine pour tous et un grand merci à la famille d'Azeline Toanen.

D'autres personnes ont contribué à cet élan de solidarité, pour compléter le mobilier, le petit électroménager, le linge de maison etc.. Jean Jourden et les conseillers municipaux se sont mobilisés pour le déménagement et le ré-emménagement. Le logement a auparavant été nettoyé par une entreprise professionnelle. La touche finale a été mise par Pascale Le Yan et Hélène Bahezre. Le logement, spacieux, est maintenant prêt pour accueillir les nouveaux occupants.