SEMAINE BLEUE
Du Lundi 04 au Samedi 10 Octobre 2021


Philippe Maingourd du Club d'Avaugour et Hélène Bahèzre, conseillère municipale, lancent la première édition de la
Semaine bleue à Saint-Péver. (Photo - Le Télégramme)

* Inscription obligatoire pour tous les ateliers au 02 96 21 42 48

Mardi 5 octobre

Belle réunion ce mardi 5 octobre où, à l'invitation du Club d'Avaugour, des représentants de huit clubs "d'aînés ruraux" * comme on disait dans les années 60, ont échangé sur leurs difficultés de recrutement, mais aussi sur leur rôle social et intergénérationnel, en présence de Henri Lemoine, président de la fédération départementale Générations Mouvement, du député Yannick Kerlogot, de Joël Heuzé, vice-président de Leff-Armor-Communauté en charge du développement culturel, et de représentantes du CIAS de Leff-Armor-Communauté et de l'association CAP Santé. Ces clubs ont décidé de rester en contact pour échanger sur leurs activités et leurs projets et ont invité les autres clubs du territoire intéressés à les rejoindre dans cette démarche commune. Anne-Marie Maingourd a par ailleurs annoncé la décision prise le jour même par le Club d'Avaugour de changer de nom. Il s'appellera désormais « Association Loisirs, Culture et Solidarité de Saint-Péver ».Tout un programme et tout un symbole. Il ne s'agit donc plus d'un club des aînés exclusivemnt, mais bien d'une association intergénérationnelle ouverte à toutes et à tous.

* Associations représentées : Saint-Péver, La Harmoye, Lannebert, Le Bodéo, Moustéru, Plougonver, Saint-Fiacre, Saint-Gilles-Pligeaux.

Jeudi 7 octobre

Gymnastique douce le matin avec Alixia Madec

Gouter conté avec Catherine Laouenan et les enfants de l'école après-midi

Vendredi 8 octobre

Création d'un album "scrapbooking" avec Hélène Bahezre

Atelier 'Bien-être" Un moment pour soi avec Catherine Laouenan

Dimanche 10 octobre

Plus de 70 personnes, venues de 18 communes environnantes ont assisté au concert de Hoëla Barbedette
La semaine bleue se termine en "apothéose"

Monsieur le maire Jean Jourden a remercié et félicité tous les acteurs de cette première édition
qui s'est terminée par un pot de l'amitié.

Très émue devant ce succès inespéré, la présidente Anne Marie Maingourd a chaleureusement remercié
tout le monde et a tenu à "immortaliser" ce moment par une

Photo de famille



En préambule, Philippe Maingourd a rappelé que si la harpe est aujourd'hui une évidence en Bretagne c'est le résultat d'un long travail mené à partir des années 50 par une poignée de jeunes filles issues des scouts bretons Bleimor de la région parisienne.

Après avoir présenté des panneaux racontant ce travail, Philippe Maingourd a cité des vers de NFS Grundtvig,
poète danois du XIXe siècle :

« Seules les paroles qui marchent,
Passant de bouche en bouche,
Légendes et chants dans l'enclos du pays,
Tiennent le peuple en vie »

et a conclu 

« Pour nous, Bretons, la harpe n'est pas un instrument comme les autres,
elle est un symbole de la renaissance de notre culture qui,
comme des paroles qui marchent,
tient le peuple en vie ».
.