RPI Saint-Péver / Saint-Adrien

Les élèves et les élus devant l'école à 8h45 lundi matin 12 février. Où sont les parents ?


Les parents sont devant l'inspection académique - mardi 13 février à 14h00

60 postes sont nécessaires en Ile et Vilaine. Afin de pourvoir ces postes, au lieu de les créer, on décide d'en supprimer 60 dans les 3 départements du Morbihan, Finistère et Côtes d'Armor. On déshabille Paul pour habiller Pierre ! La délégation d'élus et parents a été reçue par l'inspection d'académie. Elle a fait valoir ses arguments, en particulier le fait que le RPI a été mis en place pour une durée de 5 ans et non de 3 ans. L'entretien a été courtois. La délégation aura-telle été entendue ?

Ci-dessous le texte transmis à la presse

Des fermetures de classes sont annoncées un peu partout. Le RPI Saint-Péver Saint-Adrien n'y échappe pas. L'annonce est tombée il y a une semaine. A terme l'Académie a pour objectif la suppression de l'école de Saint-Adrien. Un investissement de 400.000,00 euros il y a une dizaine d'années, dont la commune supporte encore le coût. 15.000,00 euros de travaux pour refaire les fenêtres à Saint-Péver et des dépenses d'isolation prévues. Des sacrifices que les communes consentent pour maintenir leur école mais qui ne pèsent pas dans la balance sans parler des emplois. Il y a 3 ans le R.P.I. (Regroupement Pédagogique Intercommunal) a été mis en place dans le but de conserver les 2 écoles. Il fonctionne parfaitement et est indéniablement un plus pour les élèves. La situation actuelle est d'un peu plus de 15 élèves par classe. A la rentrée prochaine, les effectifs seront en moyenne d'un peu plus de 14 élèves par classe. La logique comptable mise en place déclenche automatiquement une suppression de classe et des réajustements à 3 niveaux dans la classe de CP. « Nous déplorons le manque de concertation et le couperet d'une décision sans appel. Si le but recherché est de désertifier encore plus les petits bourgs au profit des gros bourgs, c'est la voie que l'on prend. Si le but est de fragiliser encore davantage l'école publique au profit du privé, c'est la voie que l'on prend. » affirme Guy Moisan, premier adjoint au maire de saint-Péver.

"Nous exhortons les parents à privilégier l'inscription de leurs enfants dans leur école communale, au lieu de se laisser tenter par les gros bourgs qui font campagne pour grossir leurs effectifs qui sont aussi à la baisse. L'heure est au chacun pour soi ! Il est vrai que la politique de suppression de classes incite les municipalités à cette logique de concurrence. Mais ce n'est pas une raison. C'est déporable. Une classe perdue ne se retrouve pas."

L'un des scénarios possibles à la rentrée 2018

Situation actuelle une moyenne de 15 écoliers par classe avec une répartition « presque idéale »
Saint-Adrien

17 écoliers dans la classe des TPS PS MS

  15 écoliers dans la classe des GS -CP
Saint-Péver

15 écoliers dans la classe de CE1 CE2

  13 écoliers dans la classe de CM1 CM2

Rentrée prochaîne 4 écoliers en moins et on perd une classe
Saint-Adrien

1 classe de maternelles (22)

Saint-Péver 1 classe regroupant Les CP - CE1 (15)
  1 classe de CE2 - CM1 - CM2 (22)